Rencontre Déco #19 : Ripaton, partie 2, la décoration sans gaspillage

Voici la deuxième partie de l'interview avec Margot. Dans celle-ci, elle nous dévoile d'où viennent les inspirations de Ripaton ainsi que leur méthodes de fabrication.

Pensez-vous que votre métier va devoir se réinventer ? Notamment avec la pandémie que nous traversons.

Pas vraiment. Nous faisons partie des rares secteurs d’activité qui ont connu une forte croissance pendant la pandémie. Le secteur de la décoration a explosé pendant le confinement. Le challenge était de réussir à suivre la cadence pour répondre à toutes nos commandes. Nous avons donc dû recruter de nouvelles personnes. Notre but est de pouvoir répondre à tous les nouveaux besoins de nos clients. Pour cela, nous développons en permanence notre gamme de produit.

Pouvez-vous présenter en quelques mots votre démarche écoresponsable ?

Depuis le début, nous avons pris le parti de fabriquer nos produits à la main en France, dans notre atelier. Nous travaillons avec des fournisseurs locaux. Nous achetons nos matières premières et nos cartons à des fournisseurs à Montpellier.

Tous nos emballages sont faits à partir de matières recyclées. Nous réutilisons nos chutes pour créer d’autres produits. L’objectif est de limiter au maximum le gaspillage.

Nous produisons à la demande pour éviter le surstock.

Nous collaborons aussi avec une Ésat. C’est un centre de travail pour personnes en situation de handicap.

Grâce à notre méthode de production, nous pouvons offrir à nos clients des produits de qualités, solides, et respectueux de l’environnement. Nous essayons d’œuvrer pour une consommation différente. Avec nos pieds, vous allez pouvoir fabriquer des tables qui vont durer plus de 10ans.

Selon vous, la décoration et par conséquent le mobilier ont-ils un impact sur nos humeurs et notre bien-être ?

Oui forcément. Être dans un intérieur où l’on se sent bien joue sur le moral et l’humeur. C’est pour ça que nous mettons en avant différentes sortes d’ambiances et d’intérieurs. Il existe plein de styles différents (vintage, scandinave, design…). Je pense qu’avoir du beau mobilier et de belles pièces joue sur notre humeur. Les gens qui fabriquent leur mobilier ont un sentiment de satisfaction et d’accomplissement d’avoir créé quelque chose. Ils vont en être fiers, ils vont le montrer à leurs amis et leur famille. Tout cela contribue à une petite forme de bien-être qui est assez importante.

Pensez-vous avoir un style particulier ?

Honnêtement non. Nos produits ont cette capacité à pouvoir s’adapter à tous types d’intérieurs. Nous proposons des produits en acier brut qui ne sont pas traités et qui ont ce côté industriel. Mais, ce même produit peut être laqué en blanc et avoir un côté beaucoup plus scandinave et épuré, ou au contraire en noir mat pour des intérieurs un peu plus marqués et « design ». Il n’y a pas vraiment de style.

Avez-vous un projet que vous rêvez de réaliser un jour ?

J’aimerais qu’on arrive à porter Ripaton en Europe comme on a pu le faire en France. Aujourd’hui, très humblement notre entreprise est une référence en termes de pieds de table et de mobilier durable. C’est vraiment super ce qu’on a réussi à faire en 5 ans. Notre objectif est maintenant de développer la marque en Europe et de devenir une référence. Ce serait un accomplissement pour moi et tous nos collaborateurs. Nous avons énormément travaillé pour être bien implantés en France. C’est donc un beau challenge d’arriver à le faire en Europe. Ce serait l’aboutissement de cette aventure.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Nous nous inspirons beaucoup de ce que l’on peut voir sur les réseaux sociaux ou dans les magazines. Dès que je vais dans un restaurant ou une boutique je regard les pieds de table. Il y a plein de choses qui nous inspirent. Avec toute l’équipe, nous avons un groupe slack et dès que nous voyons un pied qui nous plaît, ou quelque chose d’inspirant nous nous envoyons les photos. Nous ne sommes pas forcément inspirés par un designer ou une personne en particulier. Nous essayons de suivre la tendance et d’être aussi un peu « avant-gardiste ». Nous travaillons aussi sur des matériaux qui sont tendance. Par exemple, nous avons envie de travailler avec du plastique recyclé. Il y a plein de choses que l’on veut anticiper et que l’on souhaite mettre en place.

Avez-vous des recommandations de comptes Instagram ou Facebook que vous aimez particulièrement ? (que ce soit des marques ou des individus)

French Viking et La Chaise Française sont des cercles de créateurs comme nous, qui fabriquent des produits Français et durables. Hors mobilier, j’aime beaucoup la façon de communiquer et de présenter les produits de la marque Respire. Ce sont des marques qui m’inspirent. Atelier Tuffery également.

Et enfin, que pensez-vous du Pegboard et du design modulaire ? Faut-il préférer un objet mono fonction ? Ou le multifonction apporte-t-il des solutions en phase avec nos modes de vie ?

Je ne connaissais pas forcément le Pegboard mais quand je l’ai vu j’ai trouvé ça super intéressant. Les objets multifonctions sont ceux que je préfère. C’est d’ailleurs ce que nous essayons de faire avec nos produits. Par exemple, nos étagères modulables ou l’idée que les pieds peuvent être utilisés pour différents types de tables. Pour moi la multifonction, le fait que ce soit modulable et personnalisable c’est très important.

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published

Language
French
Open drop down