Rencontre Déco #16 : Quark, Partie 2, l'impact de la décoration au quotidien | Quark

Rencontre Déco #16 : Quark, Partie 2, l'impact de la décoration au quotidien

Voici la deuxième partie de l’interview de Pierre-Axel et Roman. Ils vous détaillent leur projet de livre blanc et d’où viennent leurs inspirations.

Lorsque l’on vous demande ce que vous faites dans la vie, que répondez-vous ?

PAx - Je dis que je fabrique des Pegboards et je pitch. Les personnes disent “C'est quoi un Pegboard ? ”, je réponds avec malice “Tu ne connais pas le Pegboard ? C’est une surface plane et verticale avec pleins de trous dans laquelle tu vas pouvoir mettre des accessoires pour ranger tout en décorant”. Après, j’essaye de vendre un Pegboard *rires*.

Roman - En général je dis que je fabrique du mobilier en bois parce que je n’ai pas envie de pitcher. Mais, on me demande toujours sur quel type de mobilier je travaille. Je parle des Pegboards et je finis par vendre aussi des Pegboards  *rires*.

Donc pour résumer les Pegboards c'est du mobilier modulaire. Est-ce que vous pouvez nous en dire plus sur ce principe de modularité ?

Roman - Grâce au modulaire, le client définit son usage, son design et sa forme. C'est un outil, le client crée son monde avec. Il crée son agencement, le rangement dont il a besoin et qui lui correspond. C'est un outil qui s'adapte à tous les besoins d’aménagement.

PAx - Pendant le premier confinement, nous avons réalisé que nous étions dans un monde qui allait changer à toute vitesse, et en permanence. Le mobilier modulaire est parfait pour s'adapter en permanence aux changements du quotidien.

Est-ce que vous avez un projet ou un rêve que vous voulez réaliser un jour ?

Roman - J’aimerais créer une école où l’apprentissage passerait plus par le faire que par le dire. Quark pourrait partager ses moyens de production, créer des espaces naturels etc...

J’ai entendu dire que vous travailliez sur un livre blanc. En quoi ce livre blanc explique que la décoration peut amener au bien-être ?

PAx - Quand je suis entré dans le domaine du mobilier avec Quark j’ai commencé à m’interroger sur le besoin du mobilier. Je me suis rendu compte en discutant avec des personnes autour de moi ou des professionnels du secteur, que tout le monde parlait de bien être sous-jacent. Pendant le confinement, tout le monde devenait un peu dingue à la maison. Beaucoup de personnes se sont lancées dans des changements de décoration d’intérieur pour recréer un environnement qui leur était plus agréable.

La décoration est un levier puissant au quotidien pour se sentir bien. Bien entendu, se sentir bien passe par plein de choses, la décoration n'est pas la solution. Elle fait un écho à notre état d'esprit et à notre façon de penser les choses. La rigueur à laquelle on s'astreint au quotidien, notre façon de ranger, notre mode de vie, tout cela révèle notre vision du monde.

L'envie avec ce livre blanc est de partager au plus grand nombre l’idée que la décoration est accessible et qu’elle ne nécessite pas de connaissances particulièrement approfondies. La décoration va transcender notre quotidien. En choisissant l’emplacement des objets de sa maison, on organise notre quotidien et notre vie. En se posant une série de questions simples, nous allons pouvoir transcender notre intérieur et améliorer sa qualité de vie à travers cette série de questions.

Roman - Je pense que tout le monde a expérimenté le fait d'entrer dans un lieu qui est bien éclairé et bien décoré avec des plantes. Quand je rentre chez un fleuriste et quand je rentre dans un magasin d’électroménagers, je ne ressens pas les mêmes choses. Tout le monde peut l'expérimenter. Notre environnement influe sur notre état d'esprit, sur notre humeur et bien plus qu’on ne le pense. Peut-être que la recherche d'un environnement qui nous fait nous sentir bien devrait être enseignée à l'école. Quand on ne va pas bien on va chez le médecin. On nous dit prenez des antidépresseurs mais on ne nous demande jamais « Vous avez assez de lumière chez vous, est-ce que vous avez acheté une plante verte ? ». Quand on y pense, c'est évident qu'il y a des endroits où on se sent super bien. Même les odeurs ont un impact énorme, la température, la présence de certains éclairages et plantes. Tout le monde l'a expérimenté mais on y pense qu’à certains moments alors qu’on devrait y penser tous les jours.

PAx - On ne peut pas nier l'impact de notre environnement sur ce qu’on est. Ne pas s'interroger sur la qualité de sa lumière quand on passe sa journée sur un bureau avec une mauvaise lumière, c'est une aberration.

Roman - Aujourd'hui on parle beaucoup de bien manger. Cela a du sens mais ce n’est pas quelque chose dont on parlait il y a 50 ans. Peut-être que dans 50 ans, on parlera beaucoup plus de bien s'entourer et de bien organiser son espace.

Quelles sont vos sources d'inspirations ?

PAx - J'aime beaucoup écouter de la musique, j’y trouve de nombreuses sources d’inspiration. Je réécoute tous les groupes qui ont traversé ma jeunesse. Après, j'écoute des podcasts. Je trouve que c'est une façon de voir des univers et de découvrir des personnes que l’on n’aurait pas eu l'occasion d'approcher. Je tiens à dire quand même que Roman est un gros youtuber. C’est une pointure dans ce milieu ! *rires*

Roman - Concernant mes inspirations, c'est un peu 50/50. D’une part l’industrie. Toutes les formes qu’on y retrouve sont en général très utilitaires. C'est pour cela que chez Quark, nous utilisons des goupilles en acier rectifié qui viennent de l’industrie, plutôt que des goupilles en bois. Je suis assez fasciné par le monde de l'industrie et son hyperfonctionnalité. Pourtant, c'est très épuré. Dans l’industrie, tous les objets sont fonctionnels, la notion de rendre quelque chose joli n’existe pas. Je suis donc assez obsédée par tout ce qui est système industriel, c'était ma formation d'origine. D’autre part, quelque chose qui est profondément antithétique : la nature. Je suis fan et amoureux de la nature. Tout ce qu'on peut trouver dans la nature va être source d'inspiration pour moi. C'est sur la dualité entre ces deux domaines que je tire mon inspiration.

C’est la fin de notre interview, j’espère que cela vous aura plu. Pour rebondir sur la passion des podcasts de Pierre-Axel, un podcast en partenariat avec Podcastersmedia sortira prochainement sur toutes les plateformes !

Propos recueillis par Clara Didier

Mise en forme par Coralie Mottu

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.