Rencontre Déco #16 : Quark, une aventure de Makers en France | Quark

Rencontre Déco #16 : Quark, une aventure de Makers en France

Pierre-Axel (alias PAx) et Roman sont les deux cofondateurs de Quark. Dans cette interview croisée, ils nous ouvrent les portes de leur entreprise qui a sa première année en mai 2021. Entre processus créatifs, inspirations et révélations, mettez les pieds dans une entreprise du Made in France.

Roman Wisznia - Atelier Quark
Roman Wisznia : président de Quark

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Roman - Je m'appelle Roman j'ai 32 ans, je suis ingénieur de formation et j'aime bien créer, dessiner et rêver.

PAx - Pierre-Axel, je suis un entrepreneur. Ce que j'aime, c'est voir des projets naître et réussir à les concrétiser. Quark est un projet qui me tient à cœur. Il est en phase avec mes valeurs : production locale, design produit, maîtrise de l'outil de production et e-commerce.

Roman - C’est PAx qui vient mettre un peu de concret dans tout ça !

Pierre-Axel : co-fondateur de Quark
Pierre-Axel Izérable : confondateur de Quark

Comment vous êtes-vous rencontrés et comment est née l’idée de Quark ?

Roman - Nous nous sommes rencontrés lors de la Foire de Paris en 2019.

 

Nos chemins se sont ensuite croisés une seconde fois au 104 Factory. C’est un incubateur de la ville de Paris au sein du Centquatre. Nous y étions incubés en même temps, mais pour nos entreprises précédentes. Puis, nous nous sommes retrouvés dans l’hôtel industriel Métropole 19. Ce lieu a pour objectif de ré-industrialiser la ville à travers l'artisanat et de nouvelles industries.

Nous avions donc chacun une entreprise avec des projets très différents. Je travaillais sur Nitsn et Pierre-Axel sur ses enceintes en béton. Nous avions nos stands face-à-face à la foire de Paris, nos bureaux face-à-face dans l’incubateur et nos ateliers presque face-à-face dans Métropole 19. À un moment tu te dis que le destin essaie de te dire quelque chose !

PAx - Puis le premier confinement est arrivé. C’est à ce moment que nous avons eu envie d’unir nos forces pour créer un projet commun.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un incubateur, pouvez-vous nous en dire plus ?

PAx - Un incubateur est un lieu qui permet d’accompagner les personnes qui désirent créer une entreprise. C’est un lieu qui rassemble des ressources humaines afin de transformer une idée et l'accompagner vers le lancement d’une entreprise.

D'où vient le nom Quark ? Est-ce qu'il a une signification particulière ?

Roman - Le quark est une particule élémentaire qui constitue la matière. Les molécules sont faites d'atomes, eux-mêmes faits de protons, de neutrons et d’électrons. Ces particules sont composées de particules encore plus petites : les quarks. De quoi sont composés les quarks ? C'est ce que nous allons voir dans cette interview !

Plus sérieusement, on ne sait pas exactement de quoi les quarks sont composés. Il y a une théorie qui dit qu'ils sont composés de cordes vibrantes (la théorie des cordes). D’autres théories disent qu'ils sont composés de paquets d'énergie. En tout cas, nous en avons de l’énergie ! Ce qu’il faut savoir c'est que le quark est la brique principale qui constitue la matière. C'est de cette idée que vient le nom de notre entreprise. Nous aimons l'idée de construire et de déployer un monde à partir d’une brique fondamentale.

Quelles sont les valeurs de Quark ?

PAx - Nos fondamentaux se retrouvent dans l’aventure humaine que nous traversons chaque jour. Roman et moi sommes tous les deux portés par l'idée de créer une industrie locale mais cela demande de développer un business rentable malgré les contraintes de la ville. Un lieu comme Métropole 19 nous donne plusieurs exemples inspirants d’équipes qui réussissent chaque jour à concrétiser leurs idées. Je pense notamment à K-Ryol et Fab-BRICK

Roman - C’est important pour nous que cet outil de production soit entre nos mains ! Nous aimons travailler la matière. Nous observons et comprenons comment les choses se passent. Il faut dire la vérité : on adore bidouiller ! On aime donc avoir le jouet entre nos mains. Quand le jouet est dans les mains de quelqu'un d'autre, on s'amuse moins.

PAx - Nous voulons créer une relation unique entre nos clients et nos produits. Nous maîtrisons toutes les étapes de la chaîne de valeur même s'il y a encore beaucoup de travail pour simplifier chacune des étapes et changer d'échelle. Nous travaillons sur le design des produits, puis sur les processus et les outils de fabrication des produits. Nous développons nos canaux de distributions et privilégions la relation directe avec nos clients.

Ensuite, nous essayons de rendre nos produits accessibles au plus grand nombre. Cela à un impact fort à nos yeux. Si l’on fabrique des objets inaccessibles, la réalité de la fabrication locale perd son sens.

 

Qu’est-ce qui vous fascine dans la fabrication ?

PAx - Roman est arrivé dans mon atelier en me disant « on va créer la brique de Lego du design ». J’ai immédiatement trouvé l’idée géniale ! Comme beaucoup d’enfants le monde des Lego m’a longtemps accompagné.

Imaginez quelques instants : Un objet standard (comme une brique de Lego) vous permettant de concevoir les objets de la maison nécessaires au quotidien. Si cela se concrétise, vous changez radicalement votre façon de vous approprier votre espace.

La brique de Lego permet d'accéder à tous les univers oniriques car les Legos offrent un espace de projection de votre imagination. Notre quête chez Quark c'est d'arriver à créer un objet standard capable d’être à la base de tout le mobilier du quotidien. Chacun serait alors capable de revisiter son rapport à l'aménagement d'intérieur.

Roman - Nous voulons créer le Minecraft du mobilier. Il y a cette idée ambitieuse mais pas irréaliste de changer un peu le monde. Aujourd’hui, le design et la décoration consistent essentiellement à consommer. Tu vas créer au moment où tu choisis ce que tu consommes. Une fois que tes pièces sont là, soit tu décides de les jeter tous les 6 mois, et de recommencer, soit les processus d'inspiration et de création sont terminés.

Avec cet objet standard du mobilier, les personnes pourraient créer en permanence et s'adapter au monde qui change. Cette idée de proposer quelque chose qui inspire nos clients à créer quelque chose d'autre, c'est une boucle vertueuse. Nous créons quelque chose qui nous fait plaisir. Ensuite, les clients vont pouvoir eux aussi créer et se faire plaisir.

Lorsqu’on arrive au stade où l’on ne vend plus seulement un produit fonctionnel, mais un produit utilisé pour créer, alors on se met à vendre un outil. 

Quel est votre processus créatif chez Quark ? Comment travaillez-vous tous les deux ?

Roman - Nous sommes portés par nos inspirations, nous nous laissons beaucoup de liberté. Pour ma part je vais voir quelque chose qui va m’inspirer et quand je vais arriver à l'atelier je vais prendre 30 minutes pour tester un prototype. Cela peut être des dinosaures, des pots de fleurs ou passer par le recyclage de matériaux. On ne se met pas de barrières en ce qui concerne l'expérimentation. Il y a évidemment une ligne directrice avant qu'un produit arrive dans le catalogue.

PAx - Je suis beaucoup moins dans le processus de création d'objets. Je m'appuie complètement sur Roman pour développer cette facette de Quark. Nous avons à peine un an d'existence (au moment de l'interview), et notre catalogue de produits est déjà très large. Je pousse Roman pour trouver des compromis pour créer des produits accessibles économiquement au plus grand nombre. Nous souhaitons fournir la meilleure qualité possible dans notre gamme. Cette ambition nous demande beaucoup de rigueur. Ce qui exige beaucoup d’énergie et de concentration avec toute l’équipe pour garder le cap et conserver ce niveau d'exigence.

Accessoires Quark - Lettre en bois - Coeur rouge

Dernier point sur notre processus créatif : la relation avec nos clients. Nous remontons tous les retours clients et nous en discutons avec Roman. Notre base c'est de proposer des produits qui correspondent aux besoins des clients. Si un objet ne trouve son utilité autour d'aucun client, alors il n’a aucun sens. Roman est aussi très sensible à ce sujet. Ce qui tombe plutôt bien 😄.

Roman - C'est vrai que j'ai tendance à explorer certains produits que j’aime sur un plan théorique. Mais parfois, ils ne servent à rien. Pierre-Axel me le fait remarquer rapidement. Et il a raison. Il y a ce qui nous plaît et il y a la réalité d’un objet : il doit être fonctionnel. 

PAx - Ensuite il y a une réalité économique. Une entreprise doit créer de la valeur pour couvrir ses coûts et financer son développement. Si nous voulons réaliser le rêve de Quark dans le design, alors nous devons accepter cette rigueur dont nous parlions tout à l'heure. Et peut-être que nous aurons la chance de voir naître cet objet élémentaire.  

Propos recueillis par Clara Didier

Mise en forme par Coralie Mottu

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.